Etats-Unis : la Fed maintient sa politique monétaire ultra-accommodante | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
La Fed a annoncé mercredi qu'elle maintenait son soutien exceptionnel à la reprise économique.
La Fed a annoncé mercredi qu'elle maintenait son soutien exceptionnel à la reprise économique.
©Reuters

Statu quo

Etats-Unis : la Fed maintient sa politique monétaire ultra-accommodante

La Banque centrale américaine va continuer d'acheter chaque mois pour 85 milliards de dollars d'obligations publiques.

>>>> Sur le même sujet : 85 milliards de dollars par mois : la Fed continue de soutenir l’économie américaine mais à quel point y sommes-nous devenus addicts ?

La nouvelle a surpris. Mercredi, la Réserve fédérale américaine (Fed) a annoncé le maintien de son soutien exceptionnel à l'économie du pays. Elle va continuer d'acheter chaque mois pour 85 milliards de dollars de bons du Trésor et de titres hypothécaires, jugeant que le resserrement actuel des conditions du crédit, "s'il continuait, pourrait ralentir le rythme de la reprise de l'économie et du marché du travail".

Ces derniers temps, la Fed avait laissé entendre que cette politique devrait s'arrêter, ou du moins ralentir, dans les prochains mois en raison de la consolidation de la reprise, rappelle Le Monde. Les analystes s'attendaient donc à une modeste réduction des injections de liquidités de la Banque centrale (75 milliards de dollars, contre 85 actuellement), explique l'AFP.

Pour justifier cette décision, le président de la Fed Ben Bernanke a cité deux dates butoirs qui approchent : le 1er octobre, début de la nouvelle année budgétaire avant laquelle de nouveaux crédits doivent être votés par le Congrès ; et la mi-octobre, quand le Trésor américain aura atteint le "plafond" légal de la dette américaine.

La Fed a décidé "d'attendre davantage de preuves de la reprise", a déclaré Ben Bernanke, et s'inquiète aussi du fait que "les taux sur les prêts immobiliers ont encore augmenté" et que "la politique budgétaire freine l'économie".

Lu sur Le Nouvel Observateur

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !