Et si la Chine empêchait la réunification de la Corée du Sud et de la Corée du Nord ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Et si la Chine empêchait la réunification de la Corée du Sud et de la Corée du Nord ?
©

Plan

Et si la Chine empêchait la réunification de la Corée du Sud et de la Corée du Nord ?

Un rapport indique que la Chine, en transformant la Corée du Nord en une de ses "provinces", pourrait bien empêcher la réunification des deux pays.

La Chine, un obstacle à la réunification des deux Corées ? C'est en tout cas ce qu'indique un rapport récent sur l'intégration économique entre la Chine et la Corée du Nord réalisé par le gouvernement américain. Le document, titré "L'impact de la Chine sur l'unification de la péninsule coréenne et question pour le Sénat" ("China's Impact on Korean Peninsula Unification and Questions for the Senate"), montre ainsi que les intérêts économiques grandissants de la Chine en Corée du Nord transforment petit à petit le pays en une espèce de "province tributaire" du 21e siècle. Pékin aurait donc la capacité mais surtout les motivations de bloquer une éventuelle réunification des deux Corées.

Plus que les intérêts économiques -  la Chine a en effet dépensé des dizaines de milliards de dollars d'aides pour sortir le régime de Corée du Nord de la faillite quand ça ne lui a que très peu rapporté – Pékin aide en fait Pyongyang pour renforcer sa propre sécurité nationale. Le gouvernement chinois voit en effet la Corée du Nord comme tampon pour empêcher un déploiement américain dans l'est de l'Asie.

Mais certains médias estiment néanmoins que si la survie de la dynastie Kim est perçue comme vitale pour la Chine et sa sécurité nationale, Pékin ne devrait néanmoins pas avoir la capacité de bloquer une éventuelle réunification entre les deux pays. Plusieurs scénarios sont ainsi mis en avant. Les Nord-Coréens sont particulièrement nationalistes, et devenir une sorte de "province" de la Chine ne devrait pas leur plaire. Et Pyongyang de rejeter la Chine et de se tourner vers l'Occident. Les relations tendues avec l'Ouest devraient toutefois empêcher un tel scénario.

Le deuxième scénario implique une transition démocratique en Chine. Si cela ne paraît pas non plus probable dans un futur immédiat, un tel changement politique devrait ainsi entraîner des avis favorables à la réunification des deux pays.

Enfin, même s'il y avait un effondrement rapide du régime en Corée du Nord, il semble peu probable que la Chine ait la capacité d'intervenir militairement pour empêcher la réunification. Le fait que la Corée du Nord possède des armes nucléaires devraient en effet dissuader Pékin d'envoyer des hommes.

Mais le véritable nœud du problème se trouve dans la politique chinoise : Pékin devrait en effet selon les experts revoir sa feuille de route et placer ses pions sur la Corée du Sud, et non pas sur son voisin. Une telle politique servirait ses intérêts sur le long terme.

Lu sur The Diplomat

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !