Essai nucléaire nord-coréen : le Pentagone envoie quatre avions de chasse furtifs F-22 en Corée du Sud | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Essai nucléaire nord-coréen : le Pentagone envoie quatre avions de chasse furtifs F-22 en Corée du Sud
©Reuters

La riposte

Essai nucléaire nord-coréen : le Pentagone envoie quatre avions de chasse furtifs F-22 en Corée du Sud

Le bombardier B-52 et son sous-marin d'attaque USS North Carolina avaient déjà été transférés sur place.

Les Etats-Unis passent à l’offensive. Après les récents essais nucléaires de la Corée du Nord, Washington a riposté par une démonstration de force : quatre avions de chasse furtifs F-22 escortés par huit autres appareils de guerre, ont atterri sur une base aérienne située à 70 kilomètres de la frontière nord-coréenne, près de Séoul en Corée du Sud. Le bombardier B-52 et son sous-marin d'attaque USS North Carolina avaient déjà été transférés sur place. "L'armée américaine projette de déployer quatre F-22 sur la péninsule coréenne demain (mercredi)", avait déclaré un officiel de l'armée américaine mardi 16 février.

Le déploiement de ces engins de combat fait suite au quatrième essai nucléaire nord-coréen daté du 6 janvier dernier et plus récemment, au tir d'une fusée, que la communauté internationale estime être un test de missile balistique déguisé. En remerciant les personnels du programme spatial nord-coréen, le dirigeant Kim Jong-Un les a appelés à lancer de nouveaux satellites, réaffirmant son intention de désobéir aux grandes puissances occidentales. "Les forces antagoniques sautent plus fort actuellement avec leurs yeux éraillés afin de nous asphyxier. Dans ce contexte compliqué, nous avons décidé de lancer notre satellite d’observation avant l’ouverture du 7e Congrès du Parti du travail en portant le destin et la dignité de la nation, c’est parce qu’il y a une confiance en nos patriotes et guerriers rouges scientifiques", a-t-il déclaré.

Lu sur France Tv Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !