Espionnage : Angry Birds n’est pas un "mouchard" de la NSA, selon ses créateurs | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
Espionnage : Angry Birds n’est pas un "mouchard" de la NSA, selon ses créateurs
©

Gentils oiseaux colériques

Espionnage : Angry Birds n’est pas un "mouchard" de la NSA, selon ses créateurs

Une enquête devrait être menée pour savoir si des données ont fuité via des annonceurs publicitaires.

Angry Birds n'est pas un "mouchard" à la solde de la NSA. C’est ce qu'ont assuré les créateurs du jeu ce mardi après la publication, dans le New York Times, d’un article accusant les applications pour smartphones de recueillir des informations sur leurs utilisateurs.

"La confiance de nos fans est la chose la plus importante pour nous et nous traitons les questions de respect de la vie privée avec le plus grand sérieux. Nous ne partageons aucune donnée, ni ne collaborons, ni n'avons la moindre connivence avec des agences gouvernementales de renseignement", a affirmé la marque Rovio Entertainment. 

Une enquête devrait toutefois être menée pour savoir si des données ont pu fuiter via des annonceurs publicitaires : "Afin de protéger nos utilisateurs, nous allons, au même titre que toutes les autres sociétés qui utilisent des réseaux de publicité tiers, devoir ré-évaluer nos accords avec nos partenaires publicitaires, s'il s'avère qu'ils sont utilisés à des fins d'espionnage", a promis Mikael Hed, le PDG de Rovio Entertainment.

Lu sur 20 Minutes

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !