Espace : 600 emplois supprimés par ArianeGroup en Allemagne et en France | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Ariane V
Ariane V
©jody amiet / AFP

Concurrence

Espace : 600 emplois supprimés par ArianeGroup en Allemagne et en France

Mais aucune fermeture de site ne serait prévue actuellement

La direction d'ArianeGroup a confirmé jeudi son projet de supprimer «un maximum de 600 emplois» répartis entre la France et l'Allemagne afin d'améliorer la compétitivité de l'entreprise, confrontée notamment aux surcoûts engendrés par le retard de la fusée Ariane 6 signale Le Figaro.

 «Tous les postes de travail sont concernés, sauf les personnels en atelier», a précisé une source syndicale. Les départs s'étaleront tout au long de l'année 2022 dans le cadre de départs volontaires.

Dévoilé par l'hebdomadaire Challenges, ce plan vise à redonner de la compétitivité et réduire les coûts du fabricant des fusées Ariane face à la féroce concurrence de l'américain SpaceX et ses lanceurs réutilisables.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !