Eric Ciotti : "Certains sont en service commandé pour faire éclater notre parti" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Eric Ciotti : "Certains sont en service commandé pour faire éclater notre parti"
©

En coulisses

Eric Ciotti : "Certains sont en service commandé pour faire éclater notre parti"

Dans les colonnes du Parisien, le député LR des Alpes-Maritimes demande une exclusion des élus "Macron-compatibles".

Ce mardi 11 juillet, le bureau politique des Républicains va statuer sur l'exclusion ou non de certains de ses membres ayant soutenu ou rejoint le gouvernement d'Emmanuel Macron, comme Edouard Philippe, Bruno Le Maie ou encore Thierry Solère. " Ce qui est inévitable, c'est une indispensable clarification. On ne peut pas être à l'extérieur et à l'intérieur de notre famille politique. On ne peut pas exercer des responsabilités majeures au côté d'En Marche ! et être membre des Républicains", fustige dans les colonnes du Parisien Eric Ciotti.

"Certains sont en service commandé pour faire éclater notre parti"

"On voit bien que certains sont en service commandé pour faire éclater notre parti. Mais leur mission a échoué, même si elle nous a fait beaucoup de mal et a, sans doute, causé la perte d'une centaine de députés qui auraient mérité de siéger à l'Assemblée nationale", estime le député LR des Alpes-Maritimes.

>>> À lire aussi : Refondation à vide : comment la droite est bien partie pour "rater" la défaite de François Fillon comme elle avait "raté" celle de Nicolas Sarkozy

"Certains ont tiré les conséquences de leur nouveau positionnement et je les respecte. C'est, semble-t-il, le cas d'Edouard Philippe et de Bruno Le Maire. Mais les autres souhaitent volontairement maintenir l'ambiguïté pour nuire à notre famille politique. Ce n'est plus acceptable. Si on est En Marche !, on ne peut plus être Républicains", ajoute-t-il.

"Il nous faut maintenant retrouver une ligne idéologique"

En même temps, Eric Ciotti confie être "plus optimiste qu'il y a quelques semaines". "Nous sommes toujours vivants, même si la double défaite a été très rude", lance-t-il. "Il nous faut maintenant retrouver une ligne idéologique. C'est tout l'enjeu des ateliers de la refondation que vient de lancer Bernard Accoyer. Et il nous faut aussi nous doter d'un nouveau président", explique-t-il en affirmant son soutien à Laurent Wauquiez, s'il est candidat à la présidence de LR. 

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !