Les e-mails polluent aussi | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Les e-mails polluent aussi
©

Etude

Les e-mails polluent aussi

La multiplication des courriers électroniques aurait en fait un impact considérable sur l'environnement.

Malgré une idée reçue, l'envoi de courrier électronique entrainerait des émissions de CO2 et de gaz à effet de serre importantes, révèle une étude de l'Agence de l'environnement et la maîtrise de l'énergie menée en collaboration avec le cabinet Bio Intelligence Services relayée par le Parisien lundi 11 juillet.

"Cela paraît ridiculement petit, mais, compte tenu du nombre considérable de messages électroniques qui transitent sur le réseau, l’impact est phénoménal", explique le quotidien, qui précise qu'un e-mail, avant de parvenir à destination, est copié une dizaine de fois par les serveurs de messageries et les serveurs-relais.

« Selon les calculs de l’Ademe, un employé d’une entreprise française de 100 personnes qui envoie un courrier de 1 mégaoctet à quelqu’un qui passera cinq minutes à le lire sur son écran, sachant que le message restera stocké pendant un an, entraîne l’émission de 19 grammes d’équivalent CO2 », ajoute le Parisien.



Lu sur le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !