Enseignement supérieur : Valls annonce 100 millions d'euros supplémentaires | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Le gouvernement veut répondre à la hausse du nombre d'étudiants.
Le gouvernement veut répondre à la hausse du nombre d'étudiants.
©Capture

Engagement

Enseignement supérieur : Valls annonce 100 millions d'euros supplémentaires

Manuel Valls assure que "beaucoup a été fait" pour moderniser les universités françaises depuis le début de la présidence de François Hollande.

Manuel Valls a annoncé ce lundi qu'un "effort exceptionnel" de "100 millions d'euros supplémentaires" sera consacré à l'Enseignement supérieur et de la Recherche dans le budget 2016, afin de s'adapter à la hausse du nombre d'étudiants.

A l'occasion de sa visite dans une université à Avignon, le Premier ministre a expliqué qu'il n'y aura pas de ponction du fonds de roulement des universités, ce qui avait été le cas en 2015 à hauteur de 100 millions d'euros. Une source gouvernementale citée par Le Point explique que cette absence de ponction permettra de "dégager 100 millions supplémentaires l'an prochain".

"Je connais aussi la tension à laquelle les personnels de l'enseignement supérieur et de la recherche font face pour mettre en œuvre cette modernisation" a déclaré Manuel Valls, qui assure que "beaucoup a été fait" pour moderniser les universités françaises depuis le début de la présidence de François Hollande.

Le Premier ministre admet que l'effort de 2015 "n'avait pas été simple à réaliser", et évoque le "défi" du nombre croissant d'étudiants (1 à 2 % de plus chaque année depuis 2012, + 2,8 % et 65 000 personnes cette rentrée). Manuel Valls y voit à la fois "une chance" et "une très grande responsabilité".

"Il n'y aura donc, cette année, pas de prélèvement sur le fonds de roulement des universités. Par conséquent, l'État mobilisera 100 millions d'euros supplémentaires pour le budget de l'enseignement supérieur et de la recherche. Cette mesure sera introduite au cours du débat parlementaire sur la loi de finances pour 2016" a-t-il précisé. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !