En Marche refuse d'investir les proches de Manuel Valls dans l'Essonne | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
En Marche refuse d'investir les proches de Manuel Valls dans l'Essonne
©CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Nous vous recontacterons...

En Marche refuse d'investir les proches de Manuel Valls dans l'Essonne

Pour Jean-Paul Delevoye, président de la commission d'investiture LREM, la liste suggérée par Manuel Valls n'a "pas eu l'assentiment" du parti.

Nouvelle porte close pour l'ancien Premier ministre Manuel Valls. Après s'être vu lui-même refusé l'investiture de LREM pour les élections législatives, c'est cette fois la liste qu'il avait suggéré "au nom de l'efficacité électorale" qui a été refusée pour les élections sénatoriales par LREM comme le révèle le journal l'Opinion.

Un nouvel échec à seulement 13 jours de l'élection mais Jean-Paul Delevoye, président de la commission d'investiture  l'assure au quotidien : "Ce n'est pas un problème pro ou anti-Valls. Il a fait une proposition au nom de l'efficacité électorale qui n'a pas eu l'assentiment d'En Marche !".

Une explication qui laisse dubitatif Francis Chouat, maire dEvry qui explique toujours dans l'Opinion que "Les députés En Marche! de l’Essonne ont considéré que notre liste n’incarnait pas assez la modernité, il y avait une vraie volonté de leur part de s’opposer à cette investiture ".

Du coup, la liste vallsiste va mener campagne seule sous l'étiquette divers gauche nommée "l'Essonne qui se bat!". Mais "Ce n'est pas l'étiquette qui compte" explique ce proche de Manuel Valls.

En plus de LREM, 'L'Essonne qui se bat!" devra également affronter la liste PS menée par Carlos Da Silva, ex-suppléant de… Manuel Valls à l'Assemblée nationale.

Même si l'on s'en défend des deux côtés, deux refus en l'espace de quelques mois alors que l'ancien Premier ministre avait soutenu LREM à l'élection présidentielle ressemble quand même beaucoup à une humiliation publique. 

Lu sur l'Opinion

Le sujet vous intéresse ?

À Lire Aussi

Selon Manuel Valls, La France insoumise "se compromet avec l'islam politique"Manuel Valls à François Hollande : "On ne se voit pas. Je n'ai rien à lui dire"Qui veut gagner des millions ? Impossible d'y prétendre si vous n'êtes pas déjà milliardaire ! , Le Point et Marianne veulent sauver le soldat Valls ! ; A quoi vont servir les constructifs ?

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !