Emmanuel Macron a récolté 2,7 millions d'euros pour "En marche !" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Emmanuel Macron a récolté 2,7 millions d'euros pour "En marche !"
©PASCAL GUYOT / AFP

Jolie cagnotte

Emmanuel Macron a récolté 2,7 millions d'euros pour "En marche !"

L'ancien ministre revendique désormais 90 000 adhérents. Il vient de présenter la structure de son mouvement.

Emmanuel Macron continue son chemin vers 2017 sans annoncer pour autant sa candidature. Ce mercredi, il présentait la structure de son mouvement, "En marche !", lancé en avril 2016. "Nous sommes en train de structurer les choses car nous voulons porter notre idée politique avec force et l'installer dans la durée" a expliqué l'ancien ministre.

C'est le député Richard Ferrand (PS), grand soutien d'Emmanuel Macron, qui prend le poste de secrétaire général. "Il aura à ses côtés 9 délégués : un tiers viennent du champ politique, les autres de la société civile" a précisé l'ancien ministre. On retrouve notamment le député de la Manche Stéphane Travert et la sénatrice de Paris Bariza Khiari. Puis, le mouvement possède "100 référents départementaux" et même "1.500 comités locaux, dans de nombreuses villes françaises". Selon Richard Ferrand, Emmanuel Macron dispose même du soutien officieux d'une quarantaine de parlementaires qui préfèrent ne pas afficher leur soutien public par "pudeur" ou "retenue".

"En marche !" dispose désormais de près de 90 000 adhérents et a récolté 2,7 millions d'euros auprès de "6500 donateurs." Une belle progression mais qui s'annonce juste pour une candidature transpartisane. D'autant plus que les sondages ne montrent pas une envolée des intentions de vote pour l'ancien ministre. 

A LIRE AUSSI - Coup de froid dans les sondages : le glas a-t-il déjà sonné pour Emmanuel Macron ?

Lu sur le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !