Electricité, gaz, Livret A... Tout ce qui change pour vous ce jeudi 1er août | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Les prix du gaz vont diminuer de 0,45% en moyenne, et de 0,1 à 0,3% pour les ménages.
Les prix du gaz vont diminuer de 0,45% en moyenne, et de 0,1 à 0,3% pour les ménages.
©Flickr

Récapitulatif

Electricité, gaz, Livret A... Tout ce qui change pour vous ce jeudi 1er août

La facture de l'énergie grimpe alors que les revenus de l'épargne baissent.

Le 1er août s'accompagne rarement de bonnes nouvelles. Et 2013 ne sera pas l'exception : les tarifs d'EDF augmentent de 5%, le taux de rémunération du Livret A diminue à 1,25% et les prix du gaz baissent de 0,45%.

A(re)lire sur le sujet :
Hausse des tarifs de l'électricité : à combien s'élèverait votre facture si vous étiez Allemand, Britannique, Espagnol ou Italien ?

- Electricité : les tarifs d'EDF grimpent de 5% en moyenne, entraînant une hausse minimum de 3 euros par mois sur la facture des Français. Quelques clients sont épargnés : ceux disposant de contrats de petite puissance subissent des augmentations plus faibles. Mais cette hausse - la plus élevée depuis 10 ans - touche l'immense majorité des ménages : 93%.

- Gaz : les prix de GDF Suez diminuent de 0,45% en moyenne, et de 0,1 à 0,3% pour les ménages. Pour les particuliers, la baisse est un peu moindre : elle est de 0,1% pour le tarif de base (usage réservé à la cuisson), 0,2% pour un double usage (cuisson et eau chaude), et 0,3% pour le chauffage. Ces évolutions concernent plus de 80% des 11 millions de foyers français abonnés au gaz, souligne TF1 News.

- Livret A : son taux de rémunération diminue à 1,25% , contre 1,75% précédemment. Même chose pour les livrets Bleu, Développement durable. Par ailleurs, le taux du compte épargne logement chute de 1,25% à 0,75%.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !