Education nationale : journée de grève pour une partie des enseignants | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Education nationale : journée de grève pour une partie des enseignants
©

Dans la rue

Education nationale : journée de grève pour une partie des enseignants

Cette mobilisation pour de meilleurs salaires est plutôt faible, entre 10 et 22 % de grévistes.

Les enseignants seront dans la rue ce mardi 3 février. Si la mobilisation ne devrait concerner que 10 à 22 % des professeurs, plusieurs manifestations auront lieu dans les grandes villes françaises, à l'appel de la FSU, première fédération de l'Education nationale.

Pour les grévistes, il s'agit de protester contre les classes surchargées et leur rémunération considérée trop faible. "Les personnels ont perdu en 15 ans 17 % de pouvoir d'achat, soit l'équivalent de 2 mois de salaire par an" alerte la FSU. "Il faut donner aux enseignants et à tous les personnels les moyens d’apporter des améliorations aux conditions de scolarisation des élèves et leur permettre de travailler dans de bonnes conditions." La fédération n'a pas réussi à s'entendre avec les autres syndicats comme le Sgen-CFDT qui lui reproche son "appel régulier à la grève, sans concertation, sans objectifs et sans espoir", selon l'AFP.

Cette grève intervient un mois après les attentats de Charlie Hebdo et les débats qui ont suivi sur le rôle de l'école dans l'apprentissage des valeurs, même si celle-ci a été décidée avant la survenue de ces évènements.

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !