Ebola en France : le plan de prévention du gouvernement | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Marisol Touraine, la ministre de la Santé.
Marisol Touraine, la ministre de la Santé.
©Reuters

Pas de panique

Ebola en France : le plan de prévention du gouvernement

La ministre de la Santé a assuré qu'il n'y avait aucun cas de contagion en France.

Après la suspicion d'un cas de contamination du virus Ebola à l'hôpital Bichat, puis un début de psychose à Cergy-Pontoise, le gouvernement a décidé d'annoncer un plan de prévention contre la maladie. "Onze cas (suspects), et onze cas seulement, y compris celui qui a été hospitalisé à Bichat la nuit dernière (jeudi 9 octobre), ont donné lieu à des tests. Et tous ces tests se sont, à cette heure, révélés négatifs", a assuré la ministre de la Santé, Marisol Touraine, avant de développer certaines mesures prises dans le pays.

La prévention ou prise en charge des malades.Le ministère de la Santé a mis en place un processus de suivi des malades. Les Français contaminés à l'étranger seront rapatriés dans des avions médicaux prévus pour accueillir ce type de malades. Ensuite tout est prévu pour éviter tout risque de contamination : atterrissage dans un aéroport militaire, ambulance équipée spécialement. La ministre a indiqué que 23 lits étaient disponibles dans les 12 hôpitaux de référence, auxquels s'ajoutent 13 lits en réanimation. Ajoutant que l'Institut de veille sanitaire était "en état de veille renforcée".

Si une personne susceptible d'avoir contaminée le virus ressent une fièvre, elle doit appeler le 15 mais ne doit "pas se rendre chez son médecin ou aux urgences", précise Marisol Touraine.

Renforcement des contrôles.Un "renforcement des contrôles au départ comme à l'arrivée pourrait intervenir dans les jours qui viennent" dans les aéroports, a confirmé vendredi la ministre de la Santé Marisol Touraine. Une réunion européenne est d'ailleurs prévue le 17 octobre pour étudier un éventuel renforcement de ces contrôles. La ministre a rappelé avec force que les voyages vers des pays où l'épidémie sévit sont "vivement déconseillés".

L'information du grand public.Le gouvernement a annoncé la mise en place d'un numéro vert, le 0800 13 00 00, dès samedi matin. Ce numéro servira à répondre aux questions que le grand public se pose sur le virus Ebola. Le ministère de la santé a également mis en ligne sur son site des informations à destination des professionnels de santé.

La communication gouvernementale. Marisol Touraine a indiqué que "aucun commentaire ne sera fait concernant d'éventuelles suspicions de cas à l'avenir". Toutefois, "si un cas devait se confirmer, je m'engage à nouveau à en informer immédiatement l'opinion publique", a-t-elle promis. Un point hebdomadaire sera également organisé avec les agences sanitaires concernées. 

Lu sur le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !