Dunkerque : un policier aspergé d’essence et grièvement brûlé au visage, Cazeneuve "indigné" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Dunkerque : un policier aspergé d’essence et grièvement brûlé au visage, Cazeneuve "indigné"
©Reuters

Agression

Dunkerque : un policier aspergé d’essence et grièvement brûlé au visage, Cazeneuve "indigné"

Il va être transféré ce mardi au service des grands brûlés de Lille.

C'est une agression atroce qui a eu lieu lundi soir près de Dunkerque. Un jeune homme suspecté d’avoir incendié un véhicule, à Malo-les-Bains, a aspergé d’essence un policier alors que celui-ci tentait de l'interpeller. L'agent des forces de l'ordre a été gravement brûlé à la main mais surtout au visage. 

Le policier est âgé d’une quarantaine d’années, selon La Voix du Nord qui a fait état de ce fait divers. Pris en charge par les secours et emmené au centre hospitalier de Dunkerque, il va être transféré ce mardi au service des grands brûlés de Lille. Aucune indication n'a filtré sur son état de santé. L'agresseur a pu être arrêté après ce drame. Il est connu des services de police. "Une réunion de crise se tient ce mardi matin au commissariat de Dunkerque, en présence du sous-préfet" précise le site du journal.

Invité d'Europe 1, Bernard Cazneuve s'est dit "indigné" par cette agression. "Ces violences dont sont victimes les forces de l'ordre qui assurent la protection des Français sont inacceptables" a dit le ministre de l'Intérieur qui a appelé à "la plus grande sévérité".

Lu sur La Voix du Nord

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !