Du Wei, l'ambassadeur de Chine en Israël, a été retrouvé mort dans sa résidence | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Du Wei, l'ambassadeur de Chine en Israël, a été retrouvé mort dans sa résidence
©VALENTYN OGIRENKO / REUTERS

"Insuffisance cardiaque"

Du Wei, l'ambassadeur de Chine en Israël, a été retrouvé mort dans sa résidence

L’ambassadeur de Chine en Israël, Du Wei, est décédé ce dimanche 17 mai. Agé de 57 ans, il était entré en fonction en février. Une enquête a été ouverte.

Du Wei, l'ambassadeur de Chine en Israël, a été retrouvé mort chez lui ce dimanche 17 mai. Âgé de 57 ans, il avait été ambassadeur en Ukraine avant de prendre ses fonctions en Israël au mois de février. L'ambassadeur de Chine en Israël a été retrouvé mort dans sa résidence en banlieue de Tel-Aviv, à Herzliya. 

La police était sur place dimanche pour mener l'enquête, a précisé à l'AFP une source israélienne requérant l'anonymat et disant ne pas en savoir davantage à ce stade sur les causes possibles du décès du diplomate, dont la femme et le fils n'étaient pas en Israël avec lui.

Selon des sources citées par le journal Haaretz et selon des informations de i24 News, l'ambassadeur serait mort dans son sommeil des suites d'un arrêt cardiaque. Le ministère chinois des Affaires étrangères a indiqué qu'il ne ferait de commentaires que lorsqu'il serait en possession "d'informations solides".

Son décès intervient quelques jours après la visite à Jérusalem du chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo qui a récemment exhorté Israël, allié des Etats-Unis, à limiter les investissements chinois dans des secteurs stratégiques sur son sol.

Ces dernières semaines, les Etats-Unis ont accusé la Chine de dissimuler des informations sur la pandémie de Covid-19 ou de chercher à pirater des recherches sur un vaccin.

Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !