Ce que DSK a dit aux policiers | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Ce que DSK 
a dit aux policiers
©

DOCUMENT

Ce que DSK a dit aux policiers

Un rapport publié par le procureur indique que Strauss-Kahn a brièvement invoqué son immunité diplomatique.

"- M. Dominique Strauss-Kahn ?
- Oui.
- Puis-je voir votre passeport ? Nous souhaterions que vous nous suiviez.
- Pourquoi ?
- Ce n'est ni le moment ni l'endroit pour en parler. Est-ce que vous avez des bagages à bord ?
- Oui."

Ce sont les premiers mots que se sont échangés Dominique Strauss-Kahn et le détective Diwan Maharaj dans l'avion qui devait ramener le directeur du FMI à Paris ce 14 mai 2011. Un document remis par le procureur de Manhattan au juge fédéral Michael Obus et aux avocats détaille certaines conversations de DSK avec la police de New York.

On peut y lire l'exact échange entre Dominique Strauss-Kahn et l'employée du Sofitel au sujet du téléphone égaré. On y apprend aussi que M. Strauss-Kahn a brièvement invoqué son immunité diplomatique, et demandé à parler avec un représentant du Consulat de France à New York.

L'ancien ministre de l'Economie français s'est également plaint de ses menottes, demandant si elles étaient "vraiment nécessaire". "- Oui, elles le sont", lui a rétorqué le détective Maharaj.

Après avoir accepté un peu d'eau et demandé un café, Dominique Strauss-Kahn a demandé d'appeler son avocat Bill Taylor ; ce à quoi le policier lui a répondu : "C'est votre droit de disposer d'un avocat dans ce pays, et je ne sais pas si vous disposez d'un quelconque statut diplomatique". "- Non, non, non, je ne veux pas utiliser cela, je souhaite simplement savoir si j'aurais besoin d'un avocat", a répondu DSK.

Puis, au commissariat de la Manhattan Special Victims Squad, avant de demander des œufs et un sandwich, DSK confesse aux policiers : "Mon avocat m'a dit de ne pas parler, mais j'étais prêt à parler".

Ce document ne devrait rien changer à la tournure du procès, mais il indique que le procureur transmettra aux avocats de DSK des rapports médicaux, des enregistrements et des photographies.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !