Données personnelles : Zoom, la plateforme américaine de conférence vidéo en ligne paie 85 millions de dollars pour éviter un procès | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Justice
Logo Zoom à New York
Logo Zoom à New York
©KENA BETANCUR / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

Vie privée

Données personnelles : Zoom, la plateforme américaine de conférence vidéo en ligne paie 85 millions de dollars pour éviter un procès

Des plaignants avaient déposé une plainte en nom collectif devant un tribunal fédéral en Californie

En mars 2020, plusieurs plaignants ont déposé une plainte en nom collectif devant un tribunal fédéral de Californie mettant en avant que Zoom a partagé leurs données avec d'autres sociétés sans leur consentement souligne Le Figaro.

Pourtant "alors que l'application de vidéoconférence s'est considérablement développée «pendant la pandémie de Covid-19», selon les documents de la plainte, Zoom affirmait offrir un service de crypté de bout en bout." précise Le Figaro

"L'accord à l'amiable, qui accorde 85 millions de dollars de dommages aux plaignants, doit encore être approuvé par la juge fédérale Lucy Koh à San Jose, en Californie. Zoom a aussi accepté d'entreprendre «une douzaine de changements majeurs dans ses pratiques afin de renforcer la sécurité des réunions (sur son application), la protection des données privées»", ajoute Le Figaro.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !