Donald Trump gracie 73 personnes, dont Steve Bannon et l'artiste Lil Wayne | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Donald Trump gracie 73 personnes, dont Steve Bannon et l'artiste Lil Wayne
©SAUL LOEB / AFP

Maison Blanche

Donald Trump gracie 73 personnes, dont Steve Bannon et l'artiste Lil Wayne

Donald Trump a fait le choix de gracier 73 personnes et de commuer les peines de 70 autres avant son départ de la Maison Blanche. Parmi elles figurent son ancien conseiller Steve Bannon ou bien encore le rappeur Lil Wayne.

Donald Trump a décidé de gracier Steve Bannon, l’un des stratèges de sa campagne électorale de 2016, ainsi que plusieurs autres proches. En tout 73 personnes ont été graciées et 70 ont vu leur peine commuée.
Steve Bannon, 66 ans, avait été l'un des artisans de la campagne présidentielle victorieuse du président sortant en 2016 avant d'être poussé vers la sortie par le milliardaire républicain. 
Steve Bannon avait été accusé par la justice américaine d'avoir détourné des fonds prétendument destinés à la construction d'un mur à la frontière Etats-Unis-Mexique. 
 Il a donc pu obtenir la clémence de Donald Trump.
Sur cette liste quelque peu hétéroclite figure l’ancien collecteur de fonds du républicain Elliott Broidy, poursuivi pour une campagne de lobbying illégale. 
Plus étonnant, le nom du rappeur américain Lil Wayne est présent dans cette liste. L'artiste avait plaidé coupable le mois dernier de possession d'une arme à feu, délit pour lequel il risquait jusqu'à dix ans de prison. 
Parmi le reste des personnalités dans cette, on retrouve également Kodack Black (rappeur), Paul Erickson (cadre politique), Robin Hayes (donateur politique), Kwame Kilpatrick (ex-maire de Detroit), William Walters (ex-joueur à Las Vegas) et Aviem Sella (officier de l'armée de l'air israélienne).
CNews

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !