Donald Trump : "je pourrais tirer sur quelqu'un, je ne perdrais pas d'électeur" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Donald Trump : "je pourrais tirer sur quelqu'un, je ne perdrais pas d'électeur"
©Reuters

Provocateur

Donald Trump : "je pourrais tirer sur quelqu'un, je ne perdrais pas d'électeur"

Le candidat Républicain n'en finit pas de provoquer, même pour évoquer la fidélité de ces électeurs.

Donald Trump va-t-il finalement franchir la ligne jaune ? Il l'a probablement franchi maintes fois, sans que cela ne provoque la moindre inflexion de sa courbe de confiance. Lors d'un discours dans l'Iowa, il a de nouveau testé cet étonnant pouvoir en évoquant la fidélité de ses soutiens. "Je pourrais me poser au milieu de la Cinquième avenue (à New York) et tirer sur quelqu'un, je ne perdrais pas d'électeurs" a-t-il lancé. "Ce n'est pas moi qui le dis, ce sont les sondages : mes électeurs sont les plus fidèles."

C'est justement dans l'Iowa que commencera, le 1er février prochain, la primaire Républicaine. Que ce soit au niveau national, ou dans l'Etat qu'il visitait ce weekend, Donald Trump est bien le favori des électeurs. Un nouveau sondage lui accordait 37% des voix contre seulement 26% pour son seul véritable rival Ted Cruz dans l'Iowa. Au niveau national, l'écart est encore plus important : 36% pour Trump et 17% pour Cruz. La politique des petites phrases fonctionne à merveille et le fantasque milliardaire n'a pas l'intention de s'en priver. 

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !