Doing Business 2015 : la France, 31ème pays le plus "business friendly" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Doing Business 2015 : la France, 31ème pays le plus "business friendly"
©

Il y a du mieux

Doing Business 2015 : la France, 31ème pays le plus "business friendly"

La Banque mondiale a placé la France à la 31ème position de son classement annuel Doing Business, qui évalue les pays selon leur "facilité de faire des affaires". En un an, le pays a gagné sept places.

Dans un contexte économique si morose, la nouvelle est inespérée. La Banque mondiale a placé la France à la 31ème position de son classement annuel Doing Business, qui évalue les pays selon leur "facilité de faire des affaires". En un an, l'Hexagone fait donc un bon de sept places et revient à son niveau de 2006. Le pays reste cependant toujours très loin de Singapour (encore numéro 1), la Nouvelle Zélande (numéro 2), Hong Kong (numéro 3), les États-Unis (numéro 7), le Royaume-Uni (numéro 8) ou encore l'Allemagne (numéro 14).

Concernant ses améliorations, la France a grandement réduit le temps et la paperasse nécessaires pour enregistrer une entreprise au Centre de formalité des entreprises. En un an, l'Hexagone a gagné deux jours plein, passant à "seulement" 4,5 jours et 5 formulaires. Par ailleurs, en matière de "régulation" du marché du travail, la Banque centrale indique que le pays a "substantiellement" amendé sa réglementation. Grâce à la loi de sécurisation de l'emploi, les délais de mise en œuvre des plans sociaux ont notamment été raccourcis.

La France reste toutefois à la traine en matière d'enregistrement de brevets. En effet, elle se situe au 126ème rang mondial, avec 49 jours d'attente. Elle est également mauvaise élève concernant l'obtention des permis de construire (183 jours d'attente en moyenne) ou encore au niveau des prélèvements. En effet, leur taux équivaut à 66,6% des profits. 

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !