La presse enterre déjà DSK | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
La presse enterre déjà DSK
©

Vu d'ailleurs

La presse enterre déjà DSK

Des Etats-Unis à l'Allemagne en passant par la Grande-Bretagne, les journaux évoquent déjà la carrière politique de DSK au passé.

C'est sans doute allez un peu vite en besogne, et s'affranchir de la présomption d'innocence mais, pour la presse internationale, le scandale entache tellement l'image de Dominique Strauss-Kahn qu'elle en parle désormais au passé, ou avec une violence appuyée.

Le New York Daily Mail parle du "pervers" ou du "grand séducteur" quand un autre tabloïd, le New York Post, évoque "le gros calibre français qui dirige le FMI". Gideon Rachman, éditorialiste du Financial Times, fait preuve d'un peu plus de décence en indiquant que l'information est "à la fois étonnante - et pas totalement surprenante".

En Allemagne, Bild parle de DSK au passé en le qualifiant de "socialiste de luxe qui voulait diriger la France". En France, Libération titre "DSK out". Le Soir, en Belgique, estime que "Quelles que soient les conclusions de l’enquête américaine, Dominique Strauss-Kahn sera bien trop affaibli dans toutes les hypothèses pour donner encore à son camp l’espoir de le conduire vers la victoire".

Le Guardian, de son côté, s'interroge déjà sur l'identité du successeur du directeur du FMI. The Economist et El Pais prononcent également ce verdict, sans ambages : "No, he kahn't".

Lu sur Courrier International

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !