Islamisme : plus de 500 cas d'élèves radicalisés en France | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Islamisme : plus de 500 cas d'élèves radicalisés en France
©

Mauvaise herbe

Islamisme : plus de 500 cas d'élèves radicalisés en France

536 signalements de suspicion de faits de radicalisation ont été recensés dans les établissements scolaires entre septembre 2014 et la mi-mars 2015.

Plus de 530 "signalements de suspicion de faits de radicalisation" (536 précisément) ont été recensés dans les établissements scolaires entre septembre 2014 et la mi-mars 2015, selon la ministre de l'Éducation, Najat Vallaud-Belkacem, qui a dévoilé cette donnée lors de son audition le 6 mai par la commission d'enquête sur "la surveillance des filières et des individus djihadistes" à l'Assemblée.

"Ce chiffre montre que l'on est capable de compter les jeunes en question", a expliqué la ministre. Ces signalements d'élèves proviennent majoritairement de familles qui ont contacté directement l'établissement scolaire ou appelé le numéro vert créé il y a un an.

Ces signalements regroupent "des cas allant de jeunes partageant des vidéos inquiétantes sur le Net à ceux qui font clairement part de leur intention de partir faire le djihad", selon l'entourage de la ministre, interrogé par Le Figaro. Il s'agit "aussi bien des personnes en difficulté sociale que des enfants d'avocats ou de médecins. Ce phénomène d'emprise mentale touche tous les milieux et tous les territoires, y compris ruraux".

Les réponses apportées "peuvent aller jusqu'à mobiliser les services sociaux et des équipes médico-sociales", indique-t-on au ministère.

Lu dans Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !