Djihad en Syrie : enquête ouverte après le départ supposé de 11 membres d'une famille niçoise | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Djihad en Syrie : enquête ouverte après le départ supposé de 11 membres d'une famille niçoise
©

Fuite

Djihad en Syrie : enquête ouverte après le départ supposé de 11 membres d'une famille niçoise

Selon des informations d'Europe 1, ils auraient quitté la France via la Turquie.

La situation est de plus en plus préoccupante. Malgré les récentes mesures gouvernementales, rien n'y fait : les départs continuent. Ainsi, depuis des semaines des centaines de Français quittent le pays pour se rendre en Syrie afin de "faire le djihad". Selon les dernières estimations du ministère de l'Intérieur, il y aurait ainsi 1 000 Français présents actuellement en Syrie. Mais les forces de l'ordre constatent toujours des départs. En effet, selon des informations recueillies par Europe 1, les services de renseignements se sont saisis lundi de la disparition  de onze membres d'une même famille. Selon Europe 1, ils sont soupçonnés d'avoir quitté la région niçoise pour partir faire le djihad.

>>>> A lire sur le sujet : Recrutés sur Facebook pour le djihad : comment protéger les ados de cette menace et de toutes les autres sur les réseaux sociaux >>>>

>>>> Dans la tête d’un djihadiste : le monde vu par ceux qui ne se voient pas comme des terroristes mais comme des défenseurs de l’Islam contre le reste du monde >>>>>>>

La radio de la rue François 1er détaille : parmi ces supposés candidats au djihad il y  aurait la grand-mère, ses trois enfants et leurs conjoints (tous convertis à l'Islam, indique Europe 1) et leurs enfants, dont le plus jeune serait âgé de six mois. Ils auraient pris la direction de la Turquie puis se seraient rendus en Syrie. 

Europe 1 ajoute qu'une enquête a été confiée à  la DGSI, la direction générale de la sécurité intérieure afin de faire toute la lumière sur cet étrange départ.

lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !