Disparition de cocaïne au 36 Quai des Orfèvres : un policier interpellé | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
La police des polices a interpellé un suspect dans le cadre de l'enquête sur la disparition de la cocaïne au sein du "36"
La police des polices a interpellé un suspect dans le cadre de l'enquête sur la disparition de la cocaïne au sein du "36"
©Reuters

Rapidité de l'enquête

Disparition de cocaïne au 36 Quai des Orfèvres : un policier interpellé

Selon des informations du Parisien, il s'agit d'un policier de la Brigade des stupéfiants de la Préfecture de police de Paris. Il a été arrêté à Perpignan.

Mais où sont donc les 52 kilos de cocaïne ? Il s'agit d'une énigme digne d'un polar. Mais deux jours après la disparition de cette drogue, placée sous scellés dans un coffre-fort au sein du mythique 36 Quai des Orfèvres et évaluée à la revente à deux ou trois millions d'euros, les enquêteurs ont arrêté ce samedi un suspect. En effet, selon des informations du Parisien, les membres de l'Inspection générale de la police nationale (IGPN), la "police des polices", un policier de la Brigade des stupéfiants de la Préfecture de police de Paris a été interpellé à Perpignan. Il s'agit d'un fonctionnaire de police à la brigade des stupéfiants, précisent dans un communiqué commun le préfet de police et le procureur de la République de Paris. Il aurait été "vu entrant dans les locaux avec deux sacs et en ressortant peu après et ce dans la nuit du 24 au 25 juillet", ajoutent-ils dans ce communiqué. 

Le Parisien précise que cette arrestation a été rendu possible notamment grâce à l'utilisation des images de vidéosurveillance, qualifiées de "particulièrement troublantes". Le suspect, vêtu d'une casquette, est sorti du 36 avec deux sacs apparemment lourds dans la nuit du 24 au 25 juillet 2014. Il a été repéré grâce à son téléphone portable.

Déjà vendredi, l'hypothèse "la plus probable, sans en exclure d'autres", était celle d'un vol "récent" au sein même de la brigade installée au siège de la police judiciaire parisienne au cœur de Paris. C'est dans cette brigade que les "bœufs-carottes"  ont débarqué jeudi soir, entendant plusieurs policiers et passant les locaux au peigne fin avec l'aide de chiens spécialisés dans la détection de stupéfiants, a-t-on appris de sources proches de l'enquête. Une enquête minutieuse qui a porté ses fruits puisque selon Le Parisien, très vite, un témoignage va attirer leur attention. En effet, une fonctionnaire de police va avouer aux enquêteurs avoir vu en milieu de semaine dernière le suspect entrer dans l'enceinte du bâtiment avec des sacs plastiques vides. Selon elle, il en ressortira quelques minutes plus tard, avec les mêmes sacs pleins. Il a depuis été interpellé. 

En revanche, pour l’instant, les enquêteurs ignorent où se trouve la drogue et pourquoi ce policier aurait commis cet incroyable vol. Son interrogatoire devrait permettre d'en savoir plus.

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !