Disparition d'un Boeing 777: une famille française à bord | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Disparition d'un Boeing 777: une famille française à bord
©

Drame

Disparition d'un Boeing 777: une famille française à bord

L'avion, qui a disparu entre Kuala Lumpur et Pékin, transportait 239 personnes, dont quatre Français.

Mise à jour, 12h50 : Trois membres d'une même famille française originaire de la région parisienne résidant à Pékin (Chine) figure parmi les passagers de ce vol. Cette famille - une mère et ses deux enfants - venait de passer quelques jours de vacances en Malaisie. Le quatrième passager ayant la double nationalité franco-chinoise qui figure également parmi les portés disparus serait l'amie du fils, selon Le Parisien.

Des opérations de recherche ont été lancées cette nuit après la disparition d'un Boeing 777 qui effectuait la liaison entre Kuala Lumpur et Pékin avec 239 personnes à bord. L'appareil de Malaysia Airlines, qui transporte 227 passagers et 12 membres d'équipage, n'était toujours pas localisé douze heures après sa disparition des écrans radars.

Selon le gouvernement vietnamien, l'avion a perdu le contact près de l'espace aérien de la province de Ca Mau, dans le sud du pays. Il aurait dû prendre contact avec le contrôle aérien de Ho Chi Minh-Ville à 17H22 GMT mais n'est jamais apparu. La compagnie a indiqué que l'avion n'avait pas envoyé de signal de détresse ni aucune autre indication signalant un problème.

La Malaisie, la Chine et les Philippines ont envoyés des navires, un avion et des hélicoptères pour fouiller la zone de sa disparition, dans la mer de Chine méridionale. L'avion a disparu environ deux heures après son décollage. Les autorités chinoises et thaïlandaises ont indiqué que l'appareil n'était pas entré dans leur espace aérien.

"Nos pensées et nos prières accompagnent les passagers et l'équipage, ainsi que les membres de leurs familles. (...) Notre priorité maintenant est de travailler avec les équipes de secours et les autorités", a commenté le PDG de Malaysia Airlines Ahmad Jauhari Yahya lors d'une conférence de presse. Boeing, de son côté, s'est exprimé sur Twitter: "Nous suivons attentivement les informations sur le MH370. Nos pensées vont à tous ceux qui sont à bord".

L'appareil transportait 227 passagers dont 12 enfants en bas âge, et 12 membres d'équipage, a précisé Ahmad Jauhari. Parmi eux se trouvaient notamment au moins 153 Chinois (dont un nourrisson), 38 Malaisiens, 12 Indonésiens, 6 Australiens, 4 Américains (dont un nourrisson), 3 Français, 2 Canadiens, 2 Néo-Zélandais, 2 Ukrainiens, et des ressortissants autrichiens, italiens, néerlandais, russes et taïwanais..

Une responsable de l'aéroport de Pékin, où le vol a été affiché "retardé" puis "annulé", a indiqué qu'une structure d'urgence avait été mise en place. A l'aéroport international de Kuala Lumpur, des membres de famille de passagers attendaient dans l'angoisse. "Ils ne nous ont donné aucune information jusqu'à présent", s'est plaint un homme précisant que sa nièce et son mari était à bord, pour aller passer une semaine de vacances en Chine.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !