Dieudonné : sa garde à vue a été levée | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Dieudonné : sa garde à vue a été levée
©

Nouvelle polémique

Dieudonné : sa garde à vue a été levée

Le polémiste a été entendu mercredi à la suite d'une plainte pour violences déposée par un huissier de justice.

[Mis à jour mercredi 22 janvier à 21h27]

Dieudonné a été placé en garde à vue mercredi à la suite d'une plainte pour violences déposée par un huissier de justice. Elle a été levée à 20h25. Le polémiste a dû s'expliquer sur l'incident qui se serait produit lundi soir à son domicile. Des huissiers se sont présentés vers 20h à Saint-Lubin-de-la-Haye (Eure-et-Loir), où Dieudonné et sa compagne vivent, pour leur "signifier un acte" dont la nature n'a pas été précisée. Un huissier aurait alors été "molesté", selon une source proche du dossier.

Lors d'une première garde à vue dans la nuit de mardi à mercredi, l'humoriste controversé a "contesté toute présence sur les lieux le soir des faits et être l'auteur du coup de feu", a indiqué le procureur de la République de Chartres dans un communiqué. La compagne de Dieudonné, Noémie Montagne, a elle aussi été entendue par les gendarmes mardi, rappelle se son côté Le Point.

"L'un des huissiers dit avoir été reçu par Noémie Montagne, qui lui a demandé de partir, et avoir identifié formellement Dieudonné M'bala M'bala, qui n'a pas répondu à ses injonctions", a ajouté le procureur. "L'huissier a regagné son véhicule et a aperçu au même moment une arme faire feu par-dessus le portail. Le soir même, il déposait une plainte contre X tout en précisant n'avoir pas été en mesure d'identifier le porteur de cette arme", écrit encore le magistrat.

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !