Dieudonné : nouvelle plainte pour provocation à la haine raciale contre l'humoriste | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
Dieudonné, une fois de plus dans le viseur de la justice
Dieudonné, une fois de plus dans le viseur de la justice
©Capture Youtube

Une de plus...

Dieudonné : nouvelle plainte pour provocation à la haine raciale contre l'humoriste

Il avait parodié dans une vidéo la chanson "L'Aigle noir" de Barbara. Il a déjà été condamné au civil dans cette affaire.

Après avoir été condamné par deux fois pour "violation du droit moral" en 2014 et  en janvier 2015, Dieudonné risque cette fois d'être jugé au pénal dans l'affaire du "Rat noir", parodie de "l'Aigle noir" chanté par Barbara.  

L'affaire commence en avril 2014. Le neveu de la chanteuse et légataire universel découvre cette parodie sur le site internet de l'humoriste. Il réclame en référé l'arrêt de sa diffusion et obtient 50 000 euros de dommages et intérêts pour "violation du droit moral" le 15 janvier dernier. Sauf que la vidéo continue de circuler sur internet.

Saisi par la Ligue des Droits de l'Homme de Gironde et par des associations dédiées à la mémoire de Barbara, un cabinet d'avocats bordelais a déposé plainte pour "provocation à la haine raciale" contre Dieudonné. Le cabinet avait auparavant alerté la Garde des Sceaux Christiane Taubira de cette situation, soulignant que la parodie était "diffamante, injurieuse, confuse et vulgaire" et surtout qu'elle était  "une provocation publique à la haine raciale en raison de l'origine juive de Barbara."

Dans cette affaire, Dieudonné et sa compagne Noémie Montagne, elle aussi visée par la plainte, risquent un an de prison et 45 000 euros d'amende. 

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !