Des scientifiques russes accusés d'avoir miné du Bitcoin avec le superordinateur d'une base secrète de missiles nucléaires | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Des scientifiques russes accusés d'avoir miné du Bitcoin avec le superordinateur d'une base secrète de missiles nucléaires
©Reuters

Fallait y penser

Des scientifiques russes accusés d'avoir miné du Bitcoin avec le superordinateur d'une base secrète de missiles nucléaires

Les suspects auraient utilisé un des ordinateurs les plus puissants de Russie pour miner du Bitcoin.

Les services secrets russes (FSB) ont arrêté plusieurs scientifiques russes travaillant dans une base ultra-secrète contenant des missiles nucléaires. Ils sont accusés d'avoir utilisé le superordinateur de la base, l'un des plus puissants de Russie, pour miner du Bitcoin.

Le service de presse du Centre Fédéral Nucléaire de Sarov, dans une zone interdite au public de l'ouest de la Russie (où fut produite la première bombe atomique russe), a expliqué qu'ils sont accusés "d'avoir tenté d'utiliser sans autorisation les équipements informatiques pour des raisons personnelles, incluant du minage".

Pour raisons de sécurité, le superordinateur n'est pas censé être relié à Internet. C'est quand les scientifiques l'ont fait que le service de sécurité du centre a été alerté. Les scientifiques ont donc été appréhendés et remis aux services secrets russes. "D'après ce que nous savons, une procédure criminelle a été lancée contre eux", a précisé la base.

L'ordinateur utilisé aurait une capacité de un pétaflop, soit  un million de milliards d'opérations par seconde.

Lu sur la BBC

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !