Déficit de l'Etat : il s'est encore creusé de 2,6 milliards à la fin juin | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Déficit de l'Etat : il s'est encore creusé de 2,6 milliards à la fin juin
©

Trou géant

Déficit de l'Etat : il s'est encore creusé de 2,6 milliards à la fin juin

Par ailleurs, les recettes sont en hausse. Elles s'établissaient fin juin à 152,7 milliards d'euros, soit 7,4 milliards de plus par rapport à juin 2012.

C'est encore une mauvaise nouvelle. Le déficit de l'État s'est creusé de 2,6 milliards à fin juin sur un an, essentiellement en raison de dépenses européennes exceptionnelles. Il atteignait en cumulé 59,3 milliards d'euros, contre 56,7 milliards fin juin 2012. L'écart s'explique selon Bercy par les dépenses pour l'augmentation de capital de la Banque européenne d'investissement (1,6 milliard), et la dotation au mécanisme européen de stabilité (3,3 milliards).

Depuis six mois, les dépenses (budget général et prélèvements sur recettes) atteignaient 196,2 milliards d'euros (191,3 milliards hors dépenses exceptionnelles), en hausse de 5,9%. Les seules dépenses de personnel affichent une progression de 2% à périmètre constant, à 61,74 milliards.

Les recettes ont progressé dans le même temps de 5% à 152,7 une évolution qui témoigne d'une amélioration par rapport aux cinq premiers mois de l'année, indique le ministère. La hausse est de 6,6% pour les seules recettes fiscales nettes, à 145,6 milliards. Cette hausse est tirée par les rentrées d'impôt sur le revenu (+12,2%) et d'impôt sur les sociétés (+10,4%) en raison de l'augmentation de la fiscalité, alors que les recettes de TVA (+0,9% à 66,5 milliards) sont toujours aussi poussives du fait de la conjoncture.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !