Décolletés interdits, nuisances sonores proscrites, se lever à son passage... les petites "exigences" (démenties) de Ségolène Royal | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Décolletés interdits, nuisances sonores proscrites, se lever à son passage... les petites "exigences" (démenties) de Ségolène Royal
©

C'est comme ça

Décolletés interdits, nuisances sonores proscrites, se lever à son passage... les petites "exigences" (démenties) de Ségolène Royal

Le Point révèle le nouveau règlement intérieur du ministère de l'Ecologie mis en place par l'ex-candidate à la présidentielle 2007. Elle dément.

Ségolène Royal est de retour au ministère de l'Ecologie et ça se voit. Si la nouvelle ministre n'a pas tardé à faire des annonces remarquées sur le fond comme la "remise à plat" de l'écotaxe, elle a également pris des décisions très commentées sur la forme. Et notamment, le règlement intérieur. En effet, l'ex-candidate à la présidentielle 2007 a établi des règles très strictes, selon Le Point qui les révèle ce jeudi.

Selon l'hebdomadaire, "le caractère draconien des messages apparaît à beaucoup comme hors norme". Les femmes sont particulièrement visées puisqu'elles doivent porter une tenue décente, c'est à dire pas de décolletés. Le Point écrit qu'en vérité, "le personnel n'avait pas vraiment besoin de ce rappel pour adopter une tenue tout ce qu'il y a de plus décente..." Mais Ségolène Royal a largement diffusé ce message. Autre exigence, le personnel du ministère doit se lever à son passage. D'ailleurs, "la ministre se déplacerait dans les couloirs du ministère précédée d'un huissier qui l'annonce".

Le personnel a également interdiction de fumer dans la cour et le jardin lorsque la ministre est présente. Autre règle : " lorsqu'elle déjeune, les membres de son cabinet ne doivent pas emprunter le couloir adjacent pour cause de nuisances sonores" rapporte Le Point. Ségolène Royal a également édicté une règle de travail : il faut "coworker" c'est à dire qu'en dehors de son bureau, il faut être deux par bureau...

Une réglementation qui devrait faire parler. Le Point indique avoir contacté Ségolène Royal qui a indiqué qu'il s'agissait d'un "règlement intérieur sur proposition des services qui est destiné à l'interne et ne donne pas lieu à commentaires externes". 

Lu sur Le Point.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !