Darty envisage de supprimer au moins 500 postes en France | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Darty envisage de supprimer au moins 500 postes en France
©

Suppressions de postes

Darty envisage de supprimer au moins 500 postes en France

L’enseigne de distribution d’électroménager, qui réalise 73% de son chiffre d’affaires en France, souhaite redresser la marque.

"Darty, le contrat de confiance". Peu sur que les employés de l’enseigne goûtent le slogan de leur entreprise. Sur les 11 500 postes administratifs, au moins 500 seraient menacés dans les mois à venir, selon les syndicats. Pour Serge Bouakil, délégué central de la confédération autonome du travail,  "le plus gros des suppressions de postes se fera sur Paris avec 500 suppressions". La direction n’a pour l’heure toujours pas réagi.

Pourtant, en mai dernier, Régis Schulz, le nouveau directeur, avait affirmé que Darty restait rentable dans le pays, son principal marché, et qu’aucun plan social (ni fermeture de magasins) ne seraient mis à l’œuvre. Selon Les Echos, Régis Schulz a prévu d’économiser 50 millions d’euros sur les coûts pour l’exercice en cours. Lors des trois derniers mois, correspondant à la fin du précédent exercice, l’enseigne avait vu ses ventes chuter de 2,7%. Une réorientation de l’activité est également en cours : nouvelles mesures destinées à doper la consommation dans les 229 magasins présents sur le territoire, et l’ouverture de nouveaux magasins, plus petits, au cœur de villes moyennes ou de zones semi-rurales. Quoiqu’il en soit, "le contrat de défiance" risque d’arriver sur la table des salariés. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !