Daniel Cohn-Bendit, José Bové et Jean-Paul Besset estiment que l’accord des Verts avec La France insoumise est une « escroquerie » | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Jose Bové et Daniel Cohn-Bendit lors d'une réunion le 22 mai 2014 à Paris. Daniel Cohn-Bendit, José Bové et Jean-Paul Besset estiment que l’accord des Verts avec La France insoumise est une « escroquerie ».
Jose Bové et Daniel Cohn-Bendit lors d'une réunion le 22 mai 2014 à Paris. Daniel Cohn-Bendit, José Bové et Jean-Paul Besset estiment que l’accord des Verts avec La France insoumise est une « escroquerie ».
©JOEL SAGET / AFP

Trahison des valeurs

Daniel Cohn-Bendit, José Bové et Jean-Paul Besset estiment que l’accord des Verts avec La France insoumise est une « escroquerie »

Dans une tribune publiée dans les colonnes du Monde, José Bové, Daniel Cohn-Bendit et Jean-Paul Besset critiquent le choix du parti EELV de rejoindre la Nouvelle Union populaire écologique et sociale suite à l'appel de Jean-Luc Mélenchon dans le cadre des élections législatives.

Après l’officialisation de l’accord entre La France insoumise, le Parti socialiste, EELV, le Parti communiste et Génération.s, de plus en plus de voix s’élèvent à gauche pour dénoncer cette alliance dans le cadre des élections législatives. José Bové, Daniel Cohn-Bendit et Jean-Paul Besset viennent de signer une tribune publiée par la rédaction du Monde. Les anciens députés européens dénoncent une « escroquerie ». Selon eux, ce pacte trahit les « valeurs fondatrices du parti Europe Ecologie-Les Verts » et sacrifie le principe démocratique au nom « d’obscures tractations électorales ».

Les trois anciens députés européens élus sous la bannière Europe Ecologie en 2009 dénoncent donc cette alliance passée dans le cadre des élections législatives dans ce texte publié par Le Monde :

« N’avez-vous pas honte, camarades d’Europe Ecologie-Les Verts ? Passer un pacte avec les souverainistes de La France insoumise, ouvrant la voie du renoncement à d’autres mouvements de pensée qui ont construit le progrès humain à travers les âges, revient, à nos yeux, à sacrifier l’essentiel : le principe démocratique ; son universalité et son intangibilité. (…) C’est une escroquerie. (…) Qui vous a donné le droit de disposer de nos consciences, au nom d’obscures tractations électorales ? (…) Avec cet accord indigne, vous exécutez un principe fondateur de nos sociétés, la démocratie et, son extension, l’Europe. Ce faisant, c’est la part la plus précieuse de nous-mêmes que vous piétinez. Nous ne pouvons que vous exprimer notre colère et notre dégoût ».

Ces trois défenseurs de l’Europe dénoncent, dans cette tribune au Monde, les positions de LFI sur l’UE et les valeurs européennes. Ils critiquent le ralliement d’EELV  :

« L’Europe est la victime collatérale de votre accord avec La France insoumise. Pour justifier votre posture de néoconvertis à l’insoumission, vous accumulez contrevérités et mensonges sur l’Union européenne. On connaissait les pudeurs de gazelle de La France insoumise envers la construction d’une meilleure intégration européenne, on savait sa défiance systémique et son plan B caché de sortir de l’espace commun. Mais, en appelant à la « désobéissance » vis-à-vis des traités, de la mutualisation et de la solidarité, vous engagez la guérilla contre l’Europe au nom du nationalisme. Il est vrai que l’Union européenne est une aventure de paix et de coopération, à l’opposé de la mystique destructrice de Poutine dont vous vous faites, factuellement, le complice ».

Les trois anciens députés européens dénoncent notamment les positions de La France insoumise et de Jean-Luc Mélenchon vis-à-vis de la Russie :

« Sous couvert d’un pseudo-« non-alignement », renvoyant dos à dos agresseur et agressés dans le conflit ukrainien, vous avez signé un « accord » avec ceux qui cultivent à dessein l’ambiguïté à l’égard des valeurs démocratiques. Vous vous asseyez à la droite du père Ubu du Kremlin et de ses complices. Vous le faites au moment où le pire se déroule sous vos yeux, étalage cynique de sang, de morts, de massacres, de viols, de destructions, de souffrances ».

Pour retrouver la tribune de Daniel Cohn-Bendit, José Bové et Jean-Paul Besset publiée par Le Monde : cliquez ICI

Le Monde

Le sujet vous intéresse ?

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !