La cuisine au placenta | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
La cuisine au placenta
©

La chair de ma chair

La cuisine au placenta

Nouvelle mode. De plus en plus de mères américaines feraient cuisiner leur placenta pour le manger.

Toutes les pistes de la gastronomie n'ont pas été explorées. Le New York Magazine explique que de plus en plus de jeunes mères américaines demandent à leur service de maternité de leur rendre leur placenta après l'accouchement. Le magazine est allé à la rencontre de Jennifer Mayer, une "préparatrice de placenta" de 28 ans, qui le transforme en suppléments alimentaires aux vertus mystérieuses. D'après la jeune femme, ils sont censés soulager la dépression post-natale, favoriser la lactation et tonifier l'utérus. 

La communauté scientifique est encore circonspecte face à cette pratique, même si le professeur de neuroscience Mark Kristal, de l'université de Buffalo, considère que manger son placenta offre un "avantage biologique fondamental". Des mammifères, comme les macaques, ont d'ailleurs été observés en train de le consommer spontanément. 

Jennifer Mayer coupe le placenta en deux. Elle en cuisine la moitié selon une tradition chinoise (avec du gingembre, du citron et des piments), et elle fait sécher l'autre moitié.

Quand l'heureux père de famille goûte le placenta séché préparé par Jennifer, il s'exclame :

"Ca a le même goût que la viande séchée. De la viande séchée fade et faisandée."

Lu sur le New York Magazine

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !