Cuisine "dégueulasse" à l'Elysée: le chef répond à Nicole Bricq, qui se serait excusée | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Cuisine "dégueulasse" à l'Elysée: le chef répond à Nicole Bricq, qui se serait excusée
©

Suite

Cuisine "dégueulasse" à l'Elysée: le chef répond à Nicole Bricq, qui se serait excusée

La "maladresse" de la ministre du Commerce extérieur a été largement commentée sur les réseaux sociaux.

Les propos de Nicole Bricq font des vagues. Pensant ne pas être entendue, alors qu'elle était sur le perron de Matignon, la ministre du Commerce extérieur a en effet confié à Brigitte et Jean-Marc Ayrault qu'elle avait trouvé la cuisine de l'Elysée "dégueulasse". "J'ai dit à Brigitte que franchement, la maison Matignon y a pas photo. A l'Élysée, c'était pas du tout... non, c'était dégueulasse. Il faut le dire, il faut le dire" a-t-elle affirmé sans savoir qu'elle était filmée et surtout enregistrée par les caméras de BFMTV.

Les images et la petite phrase ont fait le tour du web toute la journée. Et ce vendredi après-midi, le chef de l'Elysée, Guillaume Gomez, a réagi sur sa page Facebook en disant "Merci à toutes et tous pour vos soutiens et vos messages qui me touchent. Avec la brigade, nous allons continuer à faire notre travail, avec la même passion et le même dévouement".

BFMTV écrit sur son site que, vendredi matin, "une réunion de crise a été organisée entre la directrice de cabinet de François Hollande, Sylvie Hubac, et le chef des cuisines de l'Elysée, Guillaume Gomez. Dans l'entourage du chef, certains s'inquiètent. Il s'agissait mercredi de son premier dîner d'Etat. Sa réputation est en jeu. Le chef aurait demandé les moyens de travailler dans de meilleures conditions".

La ministre s'est attirée les foudres de nombreuses personnes sur les réseaux sociaux qui ont commenté largement ce "dérapage". Une maladresse que la ministre aurait rattrapée depuis. Selon Michaël Darmon, journaliste à iTélé, elle aurait appelé le chef de l'Elysée pour s'excuser.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !