Croissance au Royaume-Uni : elle affiche son plus haut niveau depuis 2007 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Croissance au Royaume-Uni : elle affiche son plus haut niveau depuis 2007
©

Belle performance

Croissance au Royaume-Uni : elle affiche son plus haut niveau depuis 2007

Cette croissance de 1,9% est accompagnée d’une baisse de chômage plus rapide que prévu. Ce dernier s’affichait à 7,1% fin 2013.

La croissance a cru de 1,9% en 2013 au Royaume-Uni, premier pays à publier ses chiffres. C’est bien plus que ce que le gouvernement britannique avait prévu en décembre (1,4%). Le redémarrage observé début 2013 s’est accéléré au cours de l’année, se confirmant au quatrième trimestre. Le Royaume-Uni affiche donc aujourd’hui son plus haut niveau de croissance depuis 2007, avant la récession. L’activité demeure cependant inférieure de 1,3% à son pic de début 2008.

"La reprise a été lente et parfois erratique mais nous constatons maintenant une meilleure tonalité que les années précédentes, estime Joe Grice, chef économiste à l'Office for National Satistics. Nous assistons à une croissance plus équilibrée dans la plupart des secteurs économiques." Cette reprise a largement été tirée par les services, qui représentent les trois quart de l’économie du Royaume-Uni. La production industrielle connait aussi une progression soutenue. En revanche, la construction a chuté fin 2013.

Une hausse de croissance accompagnée d’une baisse du chômage. A  7,1% en 2013, il a diminué bien plus vite qu’anticipé. La Banque d’Angleterre est donc contrainte de revoir ses règles d’intervention. Elle avait prévu de relever ses taux d'intérêt une fois que le chômage repasserait sous la barre des 7%, ce qu'elle n'attendait pas avant 2016.

Le Fonds Monétaire International (FMI), quant à lui, prévoit une croissance de 2,4 % pour le Royaume-Uni cette année.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !