Crif : Roger Cukierman qualifie Marine Le Pen d'"irréprochable" mais juge le FN infréquentable | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Roger Cukierman
Roger Cukierman
©Capture

Paradoxe

Crif : Roger Cukierman qualifie Marine Le Pen d'"irréprochable" mais juge le FN infréquentable

Le président du Crif a fait cette déclaration ce lundi matin sur Europe quelques heures avant le traditionnel dîner de son association.

"C'est un moment important parce que nous avons vécu une période extrêmement difficile". Roger Cukierman est revenu ce lundi matin sur Europe 1 sur la prise d'otages mortelle dans l'Hyper casher de la porte de Vincennes début janvier et les envies de nombreux juifs de partir pour Israël. S'il a évoqué "une période de grande inquiétude, mais en même temps d'espoir, parce que j'ai vu que les pouvoirs publics sont avec nous", il a aussi parlé du FN et de Marine Le Pen.

Et le moins que l'on puisse dire c'est que ses propos ont été paradoxaux. En effet, alors que leFront national n'est pas convié au 30e dîner du Crif ce lundi à Paris parce qu'il s'agit selon lui d'un parti qui n'est "pas fréquentable", Roger Cukierman a estimé que Marine Le Pen était pour sa part "irréprochable". Il a indiqué ne rien avoir à lui reprocher "personnellement".

Puis il a précisé encore faire la distinction entre le FN et sa dirigeante. "Je crois que nous sommes tous conscients dans le monde juif que, derrière Marine Le Pen, qui est irréprochable personnellement, il y a tous les négationnistes, tous les vichystes, tous les pétainistes, et donc, pour nous, le Front national est un parti à éviter" a-t-il affirmé. 

Une déclaration qui a fait réagir de nombreux juifs dont Serge Klarsfeld. "Mme Le Pen n'a pas rompu avec son père. Elle dirige le Front national qui porte le passif des prises de position antisémites du père qui est président d'honneur du Front national" adit l'ancien avocat. 


Cukierman : "C'est le devoir de l'Etat de...par Europe1fr

lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !