Créteil : Un homme tente de foncer sur la foule devant une mosquée | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Créteil : Un homme tente de foncer sur la foule devant une mosquée
©Reuters

À suivre

Créteil : Un homme tente de foncer sur la foule devant une mosquée

L'homme aurait déclaré avoir voulu "venger le Bataclan et les Champs-Élysées".

Mise à jour 21h30

Un individu a tenté de foncer en voiture dans la foule devant la mosquée de Créteil, ce jeudi aux alentours de 18h30. L'homme a été interpellé quelques minutes plus tard par les policiers. Aucun blessé n'est à déplorer. 

D’origine arménienne, l'auteur de cette tentative d'attaque n’était ni alcoolisé ni sous l’emprise de stupéfiants. D'après les informations du journal Le Parisien, il aurait déclaré avoir voulu "venger le Bataclan et les Champs-Élysées".

>>>> À lire aussi : Terrorisme, la facture : 80 % des Français seraient prêts à accepter davantage de contrôles et une certaine limitation de leurs libertés et 75% anticipent des opérations de représailles incontrôlées envers la population musulmane en cas d'attentats

La préfecture de Police explique dans un communiqué que l'"individu a bord de son véhicule 4 X 4 a heurté à plusieurs reprises les plots et barrières placés en protection de la mosquée de Créteil (...) Ne parvenant pas à passer les obstacles le conducteur du véhicule a poursuivi sa course, percuté un terre-plein, puis a pris la fuite".

Lu sur 20 Minutes

Le sujet vous intéresse ?

À Lire Aussi

Terrorisme, la facture : 80 % des Français seraient prêts à accepter davantage de contrôles et une certaine limitation de leurs libertés et 75% anticipent des opérations de représailles incontrôlées envers la population musulmane en cas d'attentatsLondres : un véhicule fonce sur des piétons à la sortie d'une mosquéeAttentat manqué sur les Champs-Elysées : l'assaillant avait pour projet de se rendre en Syrie

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !