Covid-19 : Olivier Véran appelle les soignants volontaires à aider les Antilles | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Le ministre de la Santé, Olivier Véran, lors d'une séance de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, le 6 juillet 2021.
Le ministre de la Santé, Olivier Véran, lors d'une séance de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, le 6 juillet 2021.
©Bertrand GUAY / AFP

Solidarité et lutte contre la pandémie

Covid-19 : Olivier Véran appelle les soignants volontaires à aider les Antilles

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a lancé un appel à « la solidarité nationale » pour venir en aide aux hôpitaux de Guadeloupe et de Martinique qui connaissent une situation épidémique inquiétante face à la pandémie de Covid-19.

Ce dimanche 8 août, Olivier Véran a lancé un appel à « la solidarité nationale » de tous les soignants de métropole pour venir en aide aux hôpitaux dans les Antilles. Des anesthésistes, des réanimateurs, des urgentistes, des infectiologues, des infirmiers, des infirmières et des aides-soignants sont appelés à venir en aide aux hôpitaux de Guadeloupe et de Martinique.

Le ministre de la Santé a lancé cet appel en publiant une vidéo sur son compte Twitter :

« Je fais appel à la solidarité nationale de nos soignants de métropole pour venir en aide à nos hôpitaux ultra-marins, et notamment de Martinique et de Guadeloupe qui font face à une vague épidémique très intense et qui frappe une population encore trop peu vaccinée ».

L’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) espère pouvoir compter sur 200 volontaires dans les prochaines 24 heures. « Toutes les régions sont mises à contribution, à part les trois régions métropolitaines qui ont déclenché le plan blanc pour trouver 200 professionnels d’ici mardi », selon un communiqué de l’AP-HP. Un premier avion devrait donc décoller « avec à son bord des dizaines de soignants pour venir sauver des vies dans les territoires antillais. (…) Je sais que vous avez déjà beaucoup donné depuis 18 mois, mais là, nous avons besoin de vous ».

En Martinique, la tension hospitalière est très importante. La situation est également inquiétante en Guadeloupe.

Sur les deux îles respectivement, seulement 21 % et 20,6 % de la population est vaccinée, contre 54,3 % de la population française.

Le ministre de la Santé a en outre précisé que les frais de transport et d’hébergement du personnel soignant mobilisé pour cet effort de solidarité seront pris en charge par l’État. Une rémunération est également à la clé.

LCI

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !