Covid-19 : la pilule Paxlovid de Pfizer ne peut pas être donnée dans tous les cas concernés, il y a des contre-indications | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Hôpital
Hôpital
©DON EMMERT / AFP

Coronavirus

Covid-19 : la pilule Paxlovid de Pfizer ne peut pas être donnée dans tous les cas concernés, il y a des contre-indications

Ce traitement oral est une avancée mais ce n'est donc pas un remède miracle

Le Paxlovid, la nouvelle pilule anti-covid de Pfizer, tout premier traitement par voie orale en France, le médicament a reçu vendredi le feu vert de la Haute autorité de Santé souligne Le Figaro.

Réservé aux immunodéprimés, il sera disponible dès les prochains jours en pharmacie, prêt à être prescrit par les médecins généralistes. 

«Il va changer la donne pour nos systèmes de santé, en désengorgeant les hôpitaux», s’est réjoui le patron de Pfizer, Albert Bourla.

L'administration est simple : trois comprimés deux fois par jour pendant cinq jours, dès l'apparition de symptômes. En Israël une étude révèle que 60% des patients utilisant Paxlovid commencent à se sentir mieux dès le premier jour, et 92% le troisième jour, avec baisse de la fièvre et des différents symptômes.

 Ce médicament est destiné soit aux adultes immunodéprimés ou présentant une pathologie à haut risque de forme grave, quel que soit l'âge, soit aux plus de 65 ans présentant des risques de développer des formes graves (diabète, obésité, insuffisance cardiaque, insuffisance respiratoire).

Mais cet antiviral est contre-indiqué chez les personnes souffrant d'une insuffisance hépatique ou rénale sévère, précise la HAS, et il n'est pas recommandépendant la grossesse.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !