Cote de popularité : François Hollande et Manuel Valls progressent, Nicolas Sarkozy perd 4 points | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
François Hollande et Manuel Valls remontent dans les sondages
François Hollande et Manuel Valls remontent dans les sondages
©Reuters

Des hauts et des bas

Cote de popularité : François Hollande et Manuel Valls progressent, Nicolas Sarkozy perd 4 points

Portés par leur "action" lors des attentats de Paris il y a 3 semaines, le couple exécutif poursuit sa remontée dans les sondages.

François Hollande et Manuel Valls connaissent une belle éclaircie dans les sondages. En effet dans le baromètre Ifop-Paris Match publié mardi soir, le président de la République gagne 10 points à 37% d'opinions favorables. Il reste cependant enlisé dans le "peloton" occupant la 25e place des personnalités politiques préférées des Français.

Un classement toujours dominé par Alain Juppé. Malgré une baisse de 3 points, le maire de Bordeaux est toujours en tête de ce baromètre avec 68% de bonnes opinions. Mais il voit revenir derrière lui Manuel Valls qui gagne 5 points et obtient 55% de bonnes opinions. François Bayrou (57%, stable) complétant le trio de tête.

Bernard Cazeneuve fait aussi une remontée impressionnante puisqu'il prend 17 points, accédant au 8e rang à 52%. En revanche, mauvaise opération pour Nicolas Sarkozy qui perd 4 points, à 38%. Le président de l'UMP est seulement en 21e position. "Auprès des sympathisants UMP, avec 83% de bonnes opinions, il est au coude à coude avec Alain Juppé (82 %), François Fillon étant à 67 %" note Paris Match.

Nicolas Sarkozy reste tout de même préféré à François Hollande (49 % contre 41 %). Mais Manuel Valls l'emporterait en cas de face à face avec l'ancien chef de l'Etat (57% contre 37%).

Sondage réalisé du 23 janvier au 24 janvier par téléphone auprès d'un échantillon représentatif de 956 personnes âgées de 18 ans et plus (méthode des quotas).

Lu sur Paris Match

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !