Cote de popularité : calme plat pour François Hollande à 15%, Manuel Valls gagne 2 points à 24% | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Cote de popularité basse pour François Hollande et Manuel Valls
Cote de popularité basse pour François Hollande et Manuel Valls
©Reuters

Le fond n'est pas loin

Cote de popularité : calme plat pour François Hollande à 15%, Manuel Valls gagne 2 points à 24%

Dans le baromètre YouGov/Huffington Post/iTélé, le président de la République stagne par rapport au mois précédent.

François Hollande est toujours au plus bas dans les sondages. Dans le baromètre YouGov/Le Huffington Post/i>Télé publié jeudi, le président de la République stagne à 15% d'opinions favorables. Doit-il s'en inquiéter ? Oui certainement mais il peut aussi se rassurer en observant sa popularité ne chute pas, ce qui ne lui était pas arrivé depuis quelques mois. 

Dans le détail, le chef de l'Etat peut toujours se consoler en voyant que les avis "très défavorables" ont perdu 6 points passant de 58% à 52%. En revanche, comme le mois dernier, les personnes interrogées sont 79% à porter un jugement défavorable sur lui. Par ailleurs, 6% des personnes interrogées indiquent ne pas avoir d'opinion sur François Hollande.

Pour Manuel Valls, c'est un peu différent. Même si sa cote de popularité reste basse, le Premier ministre s'accroche et gagne même 2 points ce mois-ci à 24% d'opinions favorables. Les avis négatifs restent tout de même majoritaires (66%), malgré un recul de 3 points. Comme pour François Hollande, les avis "très défavorables" régressent passant de 37% à 34%. Concernant l'action du gouvernement, les Français n'y croient toujours pas puisque 80% des sondés émettent un jugement défavorable.

Enquête réalisée en ligne entre le 24 et le 28 septembre auprès de 1 012 personnes représentatives de la population française âgée de 18 ans et plus, membres du panel de YouGov. Méthode des quotas

lu sur Le Huffington Post

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !