Corrida : interdiction très politique | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Corrida : interdiction très politique
©

Corrida

Corrida : interdiction très politique

Avec son vote, la Catalogne plante une sérieuse banderille dans l'unité nationale espagnole.

C'est une petite révolution culturelle en Espagne.

Après les Canaries en 1991, c'est au tour de la Catalogne de voter l'interdiction de la corrida, à compter du 1er janvier 2012. Les parlementaires de la communauté autonome ont approuvé, par 68 voix contre 55, une "initiative législative populaire" rassemblant 180.000 signatures.

La corrida demeure une pratique contestée, et pas seulement autour de Barcelone. Mais comme le rappelle l'éditorial d'ABC, en Catalogne, les mouvements écologistes, très actifs, s'allient avec l'opportunisme de certains groupes politiques nationalistes qui ne manquent pas une occasion pour remettre en cause les pratiques culturelles communes avec le reste de l'Espagne.

L'éditorialiste regrette que la liberté individuelle et la tradition culturelle pèsent si peu lourd dans des débats davantage basées sur une ignorance intentionnelle que sur une réflexion critique. Dès lors, la protection des taureaux serait convoquée pour légitimer d'autres ambitions, très politiques: la remise en cause de la souveraineté nationale.

FIN ARTICLE

Lire cet article sur ABC.es

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !