Coronavirus : le cauchemar des restaurants américains condamnés à la faillite | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Coronavirus : le cauchemar des restaurants américains condamnés à la faillite
©National Restaurant Association

Crise aux Etats-Unis

Coronavirus : le cauchemar des restaurants américains condamnés à la faillite

Chute du trafic aérien, et du tourisme, la survie de milliers de restaurants est menacée.Les fermetures définitives se succèdent

La crise du coronavirus se révèle fatale pour des milliers de restaurants américains. ceci alors que la restauration est le deuxième employeur privé aux États-Unis.

Les chiffres de la National Restaurant Association (en anglais) qui rassemble 500.000 établissements, sont éloquents. Au cours des quatre premiers mois de la crise du coronavirus, les restaurants ont perdu 145 milliards de dollars.

Selon Drinks Business (en anglais) qui cite une étude du site spécialisé Yelp,  26.160 restaurants enregistrés sur cette plate-forme ont fermé leurs portes depuis le mois de mars. Et parmi eux 15.770, soit environ 60% de manière définitive, sans espoir de réouverture.

L'État le plus touché est la Californie avec 14,4% du total présents sur Yelp, suivi par le Texas (8,5%) et New York (8,4%).

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !