COP 21 : le gouvernement interdit les marches pour le climat prévues en France | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
"C'est une décision difficile" explique la présidence de la COP21.
"C'est une décision difficile" explique la présidence de la COP21.
©Reuters

Sécurité

COP 21 : le gouvernement interdit les marches pour le climat prévues en France

Le sommet de l'ONU sur le climat se déroulera du 30 novembre au 11 décembre au Bourget, près de Paris, et commencera par un sommet réunissant plus de 100 chefs d'Etat et de gouvernement.

En conséquence des attentats de Paris, l'exécutif a décidé ce mercredi "de ne pas autoriser" les deux manifestations pour le climat prévues en France à veille de l'ouverture de la COP21, et après la fin de la conférence, les 29 novembre et 12 décembre. 

>>>>RETROUVEZ AUSSI NOTRE DOSSIER SUR LES ATTENTATS DE PARIS

Le sommet de l'ONU sur le climat se déroulera du 30 novembre au 11 décembre au Bourget, près de Paris, et commencera par un sommet réunissant plus de 100 chefs d'Etat et de gouvernement.

"La situation créée par les attentats odieux du 13 novembre et les investigations menées depuis" exige que "les conditions de sécurité soient renforcées", a expliqué la présidence de la COP21 dans un communiqué. "Afin d'éviter tout risque supplémentaire, le gouvernement a décidé de ne pas autoriser les marches pour le climat prévues sur la voie publique à Paris et dans d'autres villes de France les 29 novembre et 12 décembre", a annoncé la présidence de la COP21 qui sera dirigée par le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius. "C'est une décision difficile et qui décevra sans doute certains de ceux qui envisageaient d'y participer mais, dans le contexte actuel, l'exigence de sécurité s'impose", précise le communiqué. 

 

 

 

 

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !