Contraception : une nouvelle étude confirme le lien entre la pilule et la dépression | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Contraception : une nouvelle étude confirme le lien entre la pilule et la dépression
©Reuters

Danger

Contraception : une nouvelle étude confirme le lien entre la pilule et la dépression

Les femmes utilisant ce moyen de contraception auraient plus de risques de développer ce trouble mental.

Les femmes doivent-elles arrêter la pilule ? Si elle n'a plus à faire ses preuves en matière de contraception, une nouvelle étude vient jeter une ombre inquiétante sur ses effets négatifs. Les chercheurs de l'Université de Copenhague, au Danemark, ont suivi un million de femmes, âgées de 2000 à 2014, dont 55% qui prenaient la pilule. Parmi elles, 23 000 ont été diagnostiquées dépressives et 133 000 se sont vus prescrire des antidépresseurs, à en croire leur étude publiée fin septembre dans le journal Jama Psychiatry.

Ainsi, une femme sous pilule combinée (œstroprogestative) multiplie par 1,23 son risque de tomber en dépression. Ce taux monte à 1,34 pour celles qui celles reçoivent la pilule microprogestative. Et ce sont les adolescentes qui sont les plus visées : elles ont trois fois plus de risques que les femmes de 25 à 35 ans. Le but de l'étude n'était pas de prouver un lien de cause à effet mais et de nouveaux tests devraient avoir lieu pour confirmer ou infirmer le résultat. 

Lu sur The Guardian

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !