Congrès LR : Xavier Bertrand tombe de haut<!-- --> | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Xavier Bertrand et Valérie Pécresse
Xavier Bertrand et Valérie Pécresse
©AFP

KO

13 ans d’ambitions élyséennes effacées

Rude défaite pour le président des Hauts-de-France, qui voit 13 ans d’ambitions élyséennes effacées par un vote électronique de 30 heures constate Le Parisien.

« C’était perdu d’avance, analyse un très bon connaisseur des arcanes LR. Pécresse avait quitté LR mais sans casser la vaisselle. »

C’est par un SMS de son conseiller Vincent Chriqui, présent au dépouillement aux côtés du patron du parti Les Républicains (LR), Christian Jacob, que Xavier Bertrand a pris connaissance des résultats, jeudi 2 décembre, peu après 14 h 30 raconte Le Monde.

« On a fait le maximum, je n’avais pas d’autre solution que de participer à ce congrès, il n’y a pas de regrets à avoir », lâche le candidat défait, avant de partir en voiture pour le QG de Valérie Pécresse, à qui il a aussitôt apporté son soutien.

C’est fini. Pour celui qui a longtemps cru pouvoir s’imposer comme le candidat naturel de la droite, le verdict des urnes militantes est cruel : il arrive quatrième.

Xavier Bertrand paye cash une stratégie en zigzag depuis son départ de LR en 2017, quand Laurent Wauquiez, qu’il juge alors trop droitier, prend la tête du mouvement.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !