Conflit israélo-palestinien : selon John Kerry, seule une solution à deux États permettra la paix | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Conflit israélo-palestinien : selon John Kerry, seule une solution à deux États permettra la paix
©Reuters

Diplomatie

Conflit israélo-palestinien : selon John Kerry, seule une solution à deux États permettra la paix

"Si le choix est celui d'un seul État, Israël peut être soit Juif soit démocratique -il ne peut pas être les deux- et il ne sera jamais vraiment en paix", estime le secrétaire d'État américain.

À l'occasion d'un long discours consacré à la vision de l'administration du président sortant Barack Obama sur la situation au Proche-Orient, John Kerry a répété mercredi 28 décembre que la solution à deux États était "la seule voie possible pour obtenir une paix juste et durable entre Israéliens et Palestiniens", tout en prévenant que celle-ci était "en grave danger".

Les Israéliens et Palestiniens "n'ont pas le choix. Il peuvent choisir de vivre ensemble dans un État, ou ils peuvent se séparer en deux États (…) Mais il y a une réalité fondamentale : si le choix est celui d'un seul État, Israël peut être soit Juif soit démocratique -il ne peut pas être les deux- et il ne sera jamais vraiment en paix", a aussi déclaré John Kerry.

D'après lui, ces deux États devraient respecter le tracé des frontières de 1967 -avant la guerre des Six jours-, en mettant en œuvre "des échanges de territoires équivalents" issus d'un consentement mutuel. Israël serait alors reconnu comme un "État juif" et Jérusalem comme capitale des deux États, a-t-il poursuivi. 

Le secrétaire d'État américain, qui quittera ses fonctions le 20 janvier prochain, a également justifié la récente adoption d'une résolution à l'ONU visant à condamner l'implantation des colonies israéliennes. Chose inédite depuis 1979, les États-Unis n'ont pas opposé de veto à une résolution contre les colonies israéliennes, ce qui a engendré sans surprise la colère de l'État d'Israël. Selon John Kerry, cette résolution "visait à préserver la solution à deux États". 

>>>> À lire aussi : Construction de nouveaux logements dans les colonies : Israël paie-t-il le prix de son système électoral à la proportionnelle intégrale ?

 

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !