Conférence sociale : Ayrault annonce l'entrée en formation de 30 000 demandeurs d'emploi supplémentaires | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Jean-Marc Ayrault entend être présent ces prochains mois
Jean-Marc Ayrault entend être présent ces prochains mois
©Reuters

Je ne suis pas un Ayrault

Conférence sociale : Ayrault annonce l'entrée en formation de 30 000 demandeurs d'emploi supplémentaires

En clôture de la conférence sociale, le gouvernement a également informé que les premières discussions avec les partenaires sociaux débuteront les 4 et 5 juillet.

Les annonces se succèdent pour tenter de soigner la plaie de l'emploi. En clôture de la conférence sociale, Jean-Marc Ayrault a en effet annoncé l'entrée en formation de 30 000 demandeurs d'emploi supplémentaires "en quatre mois" afin que ces derniers trouvent preneurs. En outre, "un plan de formations prioritaires pour l'emploi sera prochainement mis en place" et le dispositif Erasmus doit "être élargi aux jeunes en formation en alternance. "Le temps est venu d'engager une belle et ambitieuse réforme de la formation professionnelle", a expliqué le chef du gouvernement avant d'ajouter que les deux objectifs sont de "mieux orienter la formation professionnelle vers ceux qui en ont le plus besoin  et faire de la formation un levier de compétitivité pour l'ensemble des entreprises".

Par ailleurs, Marisol Touraine a affirmé que les discussions entre le gouvernement et les partenaires sociaux s'ouvriront les 4 et 5 juillet prochains. "Jean-Marc Ayrault lancera la concertation en recevant les organisations syndicales et patronales", a expliqué la ministre de la Santé, "je crois qu’il y a place pour une réforme ambitieuse qui ne se contente pas d’être une réforme de financement de court terme". "S’il y a du doute dans notre pays, s’il y a des doutes chez les jeunes générations, c’est aussi parce que se succèdent des réformes de rafistolage qui ne donnent pas de perspectives, qui ne donnent pas de confiance dans la durée", a-t-elle poursuivi.

Pour l'allongement de la durée de cotisation, "le président de la République a marqué un cadre : il a indiqué que, compte tenu de l’allongement de l’espérance de vie, l’allongement de la durée au travail était une mesure plus juste que le relèvement de l’âge légal de départ", selon elle.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !