Conférence rémunérée de Nicolas Sarkozy à Abou Dhabi : le président de l'UMP cherche la taupe | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Conférence rémunérée de Nicolas Sarkozy à Abou Dhabi : le président de l'UMP cherche la taupe
©Reuters

La chasse est ouverte

Conférence rémunérée de Nicolas Sarkozy à Abou Dhabi : le président de l'UMP cherche la taupe

Selon les informations du Canard Enchaîné de ce mercredi, l'ancien chef de l'Etat a décidé de découvrir qui était responsable de la fuite sur son voyage.

Il y a une semaine, l'hebdomadaire Marianne révélait que Nicolas Sarkozy était allé à Abou Dhabi pour une conférence rémunérée. Et ce, alors que le candidat de l'UMP de la législative partielle du Doubs venait d'être éliminé au premier tour et qu'il fallait établir au plus vite une stratégie. Ce voyage avait alors fait grand bruit et les réactions au sein du parti d'opposition avaient été nombreux.

Ce mercredi, Le Canard Enchaîné nous apprend que Nicolas Sarkozy a été particulièrement énervé après cette fuite dans la presse et aurait la ferme intention de démasquer l'auteur de la fuite. Autrement dit, le président de l'UMP a décidé de partir à "la chasse à la taupe". En coulisses, l'ancien chef de l'Etat ne décolère pas également contre les journalistes de Marianne. "Bande de salopards ! Jaloux ! Minables ! Ils ne me lâcheront jamais ! Est-ce que c'est de ma faute si je suis demandé partout dans le monde ?" aurait dit Nicolas Sarkozy qui se demande qui a bien pu le trahir. "L'ambassade de France aux Émirats arabes unis ? C'est possible, mais ça m'étonnerait ! L'ambassade n'aurait pas filé l'info à Marianne. Non, ça vient de chez nous, j'en suis sûr !" aurait-il indiqué à sa garde rapprochée.

Pour lui, l'auteur des fuites serait donc un membre de l'UMP. "Le climat est glacial" a rapporté une personne travaillant au sein du parti avant d'ajouter "quand Nicolas Sarkozy veut trouver quelque chose, c'est rare qu'il n'y arrive pas". Malheur à la taupe.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !