Compte pénibilité : 40% des employés ont un travail "pénible" et non pas 20% | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Compte pénibilité : 40% des employés ont un travail "pénible" et non pas 20%
©

Etude

Compte pénibilité : 40% des employés ont un travail "pénible" et non pas 20%

Selon une étude réalisée par le ministère du Travail, plus de 8 millions de salariés sont soumis à au moins un facteur de pénibilité dans le cadre de leur travail, contrairement à ce qu'estimait le gouvernement à la rentrée 2013.

A partir du 1er janvier 2015, chaque salarié disposera d'un compte pénibilité mesurant son degré d'exposition à un risque professionnel.  Selon une étude réalisée par le service statistiques du ministère du Travail, la Dares, publiée en fin de semaine dernière, plus de 8 millions de salariés, soit près de 40 % des salariés en France sont concernés. Cela ne sinifie toutefois pas que 40% des salariés vont bénéficier de points sur le futur compte pénibilité. En effet, l'étude s'appuie sur une enquête Summer de 2010, dont les seuils d'exposition diffèrent des seuils retenus dans le décret du 9 novembre 2014. En efet, à la rentrée 2013, le gouvernement estimait que la réforme de la pénibilité concernerait 20% des salariés et a donc calculé son coût sur cette base : 500 millions d'ici à 2020, puis 2 milliards par an en 2030. Mais les seuils et les durées d'exposition n'ayant pas été déterminés précisément, "le coût de la réforme reste donc très flou", note Les Echos ce lundi 15 décembre.

Selon l'étude de la Dares, 70% des ouvriers sont exposés à au moins un facteur de pénibilité, contre 12% des cadres. Et plus d'un quart de la première catégorie professionnelle cumule au moins trois expositions à un facteur de pénéibilité. Les ouvriers non qualifiés sont majoritairement exposés à la manutention de charges lourdes ou à des postures difficiles tandis que les ouvriers qualifiés sont surtout soumis à des vibrations mécaniques, aux agents chimiques dangereux et au bruit nocif. Toutefois, les employés de services sont également concernés par l'exposition aux produits chimiques : 26 % des aides-soignants, 36 % des agents des services hospitaliers et 54 % des coiffeurs et esthéticiens sont en effet concernés. Autre point important : la construction est le secteur le plus touché par les facteurs de pénibilité (66% de ses effectifs).

Enfin, la moitié des salariés de moins de 25 ans sont soumis à au moins un facteur de pénibilité (50,3%), contre moins d'un tiers pour les plus de 55 ans(31,9%). Les hommes sont en général plus exposés que les femmes (46% contre 31%) car ils occupent souvent des emplois plus éprouvants physiquement parlant. Les femmes sont toutefois largement majoritaires dans les emplois répétitifs.

 

 

Lu sur Les Echos

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !